Pour obtenir le premier livre du Collectif RPM « Enseigner les musiques actuelles ? » adressez vous à l’IRMA. 

TOUTES LES INFOS SUR CE LIEN

Prix : 12€ (+2,40€ de frais de ports) / 128 pages.

Auteurs : Philippe Audubert, Gaby Bizien, Louis Chrétiennot, Bertrand Dupouy  Thierry Duval, Thibaut Krzewina, Hervé Parent, François Ribac et Marc Touché.

Coordination de l’ouvrage : Philippe Audubert.

Disponible à l’IRMA  

Nicolas Bongrand : 07 60 38 60 40, contact@collectifrpm.org

   Ouvrage de synthèse des réflexions menées depuis bientôt 15 ans par les adhérents du collectif à travers divers séminaires, journées d’étude et au gré de leur expérience de terrain, ce livre court est destiné aux musiciens, aux pédagogues, aux enseignants et aux élus locaux.
Il dresse une vision argumentée et originale de l’accompagnement comme posture pédagogique dans le cadre des musiques actuelles.

Ci dessous l’avant propos :

« La transmission et l’enseignement de la musique sont aujourd’hui en débat au sein de l’institution et parmi les professionnels. Les enjeux sont importants car les décisions qui vont être prises détermineront une bonne partie du cadre dans lequel se développera la pratique musicale dans les prochaines années, notamment par l’adéquation (ou non) des offres d’enseignement, de formation et d’accompagnement des pratiques à la réalité de la vie musicale de la population.

Bien qu’entrées récemment dans les politiques publiques, les musiques actuelles sont aujourd’hui au cœur de ces débats. C’est dans ce contexte que nous avons souhaité partager avec le plus grand nombre nos interrogations et nos points de vue.

En effet, l’échange d’expériences et de pratiques dans le champ des musiques actuelles que nous menons depuis plusieurs années au sein du collectif RPM nous conduit maintenant à développer l’idée de « pratiques actuelles de la musique » comme  concept opératoire permettant une nouvelle avancée de notre réflexion sur les conditions de la transmission des savoirs et savoir-faire musicaux.

Cet ouvrage s’adresse aux musiciens, aux pédagogues, aux enseignants, aux responsables de structures culturelles et de dispositifs de formation, aux élus locaux et décideurs de politiques publiques, dans l’espoir modeste que ces quelques éléments de réflexion pourront éclairer leur décision. »

Bonne lecture !