Séminaire du Collectif RPM 2019

Concrètement…Quand est-ce qu’on crée ?

Du 21 au 23 octobre à Montluçon > Le MUPOP.

Les premiers enregistrements d’Elvis Presley, au début des années 1950, marquent pour beaucoup une forme de rupture dans l’histoire des musiques populaires, avec l’arrivée d’une nouvelle forme : le rock’n’roll. Si l’on veut considérer ces sessions comme les débuts du rock, il semble néanmoins que beaucoup d’éléments, plus tard essentiels dans cette musique, manquent. Il n’y a pas de batterie. Il n’y a pas de groupe (le guitariste et le contrebassiste sont des musiciens de studio). Et, ce qui nous intéresse ici, il n’y a pas de répertoire original : tous les morceaux sont des reprises, piochées dans le fonds du rythm’n’blues et de la country. En même temps, s’il n’y a pas création, on ne peut nier la créativité à l’œuvre dans cette revisite d’anciens répertoires.

Comment ce constat glané dans le rétroviseur peut-il nous aider à appréhender la question de la création aujourd’hui ?

Voici quelques pistes de travail possibles :

– Quelle place attribue-t-on à la création et/ou à la créativité dans les musiques actuelles, au sein de nos structures ?

– Les questions liées aux répertoires se posent-elles de la même manière que dans les autres genres musicaux ?

– Existent-ils des leviers particuliers à actionner dans les processus de création ?

– Quelle place attribuer à la création dans les processus pédagogiques ?

– Quel soutien institutionnel apporter à la création dans le champs des musiques actuelles ?

Les questions qui précèdent seront bien entendu traitées, comme à l’accoutumée, en groupes de travail et en plénière, et, un séminaire reposant toujours sur les apports de chacun au pot commun, ne trouveront de richesse que dans les échanges entre participants.

+ d’informations à venir !